Je ne suis pas Anglais, mais Français. Je n’ai pas célébré la bataille d’Azincourt, mais la victoire d’Orléans. J’étais bien meilleur en Allemand qu’en Anglais à l’école. Je suis derrière l’Irlande, l’Ecosse, les Gallois et même l’Italie dans le tournoi des six nations, pourvu que l’Angleterre ne gagne pas. Et pourtant, je suis lié à vie à mon meilleur ennemi : ma femme, franco-mauricienne, a été élevée dans le système scolaire anglo-saxon ; l’Anglais est ma langue de travail ; j’ai vécu au Canada, un pays cher à mon cœur, que se sont disputés Français et Anglais à une lointaine époque ; je vis désormais à Maurice et suis contraint de conduire à gauche ; enfin, de par mes origines normandes, il m’arrive d’apercevoir les reflets roux de mon fils…et j’aime tout cela !

Pamplemousse Garden Mauritius

Pamplemousse Garden Mauritius

Ma première expatriation remonte à mes 7 ans. J’ai accompagné mes parents en Indonésie, à une époque où Internet n’existait pas et où Bornéo avait encore une véritable forêt. Cette expérience m’a marqué, probablement plus que de raison. Ma rencontre, il y a sept ans, avec celle qui partage désormais ma vie, m’a permis de renouveler l’expérience, tout d’abord au Canada, puis à Maurice. Ces voyages me permettent de prendre du recul, de m’ouvrir l’esprit et d’accepter la différence comme une immense richesse. Je souhaite transmettre cela à mes enfants.

Nos enfants sont nés au Canada. Ils portent trois nationalités. Mauriciens, ils sont à la croisée des cultures Africaines et Indiennes. Français, ils portent en eux un héritage et un idéal européen. Canadiens, ils incarnent l’espoir d’une vie meilleure. Leurs trois nationalités leur confèrent le droit de vivre dans de nombreux pays, sans visa. Un luxe qui se paie d’un devoir : celui d’assimiler trois cultures opposées, trois manières de vivre et de voir le monde.

Montreal

Montreal

Mais est-ce possible ? Combien de binationaux sont partis à l’étranger afin de renouer avec leurs racines, et sont revenus en France, frustrés d’avoir été considérés comme des étrangers sur la terre de leurs ancêtres ?

C’est oublier qu’un enfant assimile avant tout la culture de son pays d’accueil. L’école et les relations tissées en dehors de la famille jouent un rôle prépondérant, intégrateur. Les multiples cultures et origines de la famille doivent alors devenir des sources d’inspiration et non d’exclusion. Le meilleur exemple, aujourd’hui, est probablement l’artiste Jain, née à Toulouse d’un père Français et d’une mère malgache, et ayant vécu dans les Emirats et à Pointe Noire. Son premier album, influencé par son parcours, est déjà disque d’or. Quel beau succès !

Kindergarden Mauritius

Kindergarden Mauritius

De fait, que devient le rôle du père et de la mère ? Nous n’avons pas de remède miracle. Nous pensons simplement que notre mission principale est de développer la curiosité de nos enfants et de les prévenir du danger de l’intolérance et des préjugés.

A une époque marquée par l’expansion de la mondialisation, la pression migratoire, la perte de repères et la tentation du repli sur soi, nous avons, nous autres expatriés et familles multiculturelles, un rôle certain à jouer. Pont entre plusieurs cultures, nos enfants incarnent, aujourd’hui plus que jamais, l’espoir d’une vie meilleure, apaisée.

Casela Zoo Mauritius

Casela Zoo Mauritius

Séverin est père de deux enfants et est un professionnel de la communication et du marketing chez www.expat.com/fr/

Read this in English Read this post in English